Galaxy Fold : Le premier smartphone pliable de Samsung

Après avoir fait la démonstration d’un prototype il y a quelques mois, Samsung a officialisé le Galaxy Fold : son premier Smartphone pliable.

En effet Samsung à surpris le monde en choisissant de démarrer sa conférence Unpacked avec le Galaxy Fold plutôt que sur les Galaxy S10, S10+ et S10e.

Le smartphone pliable n’est donc plus un rêve et s’offrira à vous le 26 Avril 2019 pour un prix démarrant à 1980 $ quand même/

Le Samsung Galaxy Fold coûtera plus de 2000€ en France.

Les craintes d’un smartphone coûtant deux yeux se sont donc confirmé hier. A l’origine prévu autour des 1600€ par les analyses, le Fold dans sa version LTE démarre à partir de 1980$. Le tarif de la version 5G de l’appareil n’a pas été communiqué, mais elle franchira à coup sûr la barre des 2000$

Le Fold possède une charnière mécanique que Samsung promet infaillible. Le smartphone propose un écran Amoled de 4,6 pouces quand il est fermé et de 7,3 pouces lorsqu’il est ouvert en mode tablette.

Galaxy Fold : ce que l’on sait de la fiche technique.

Samsung a été plutôt évasif sur la fiche technique de son smartphone pliable. Iil profitera d’un SoC gravé en 7 nm. 12 Go de RAM, ainsi que 512 Go de stockage en UFS 3.0, ce qui lui garantira des vitesses en écriture et lecture importantes.

L’un des défis à relever en matière de smartphone pliable est bien entendu la batterie. Samsung a filouté en disposant une batterie dans chaque panneau pour un total cumulé de 4380 mAh, soit à peine plus que le Huawei Mate 20 Pro sorti en octobre dernier.

L’énorme encoche du Galaxy Fold.

Samsung à toujours refusé d’incorporer une encoche à ses écrans, et ne s’est jamais gêné pour moquer la concurrence qui cédait à cette tendance. Pourtant, il n’aura échappé à personne que le Galaxy Fold récemment introduit dispose d’un énorme notch une fois qu’il est déplié.

Samsung se justifie par la présence de deux appareils photo sur la face avant. Le Galaxy S10+ en fait autant, sans afficher une telle gouttière disgracieuse. Samsung a précisé que le Fold embarquerait au total six capteurs photo : deux à l’intérieur donc, ainsi qu’un à l’avant et trois sur la face arrière.

Autre détail qui n’aura pas manqué de nous faire tiquer pendant la présentation : l’interface Android en mode smartphone. On remarque d’épaisses bandes noires en haut et en bas de l’écran – l’interface n’occupant pas la totalité de la surface. Rappelons en outre que la dalle en mode smartphone ne mesure que 4,6″. Autant dire qu’y naviguer ne risque pas d’être d’un confort exemplaire.

Pour fluidifier le passage du mode smartphone au mode tablette, Samsung a mis au point une fonctionnalité qu’il appelle “App Continuity”. Dans les faits, le constructeur semble appliquer le principe du responsive design en faisant en sorte que les applications s’adaptent à la volée à la largeur de l’écran, sans rogner pour autant sur la quantité d’information disponible à l’utilisateur.

Par ailleurs, Samsung a clairement mentionné les noms de YouTube, WhatsApp et Google Maps lors de sa présentation, et s’est bien gardé de faire la démonstration de tout autre service sur son smartphone pliable. De là à imaginer que chaque développeur devra plancher sur une version “flexible-compatible” de son application, il n’y a qu’un pas.

Vous l’aurez compris : de nombreuses inconnues restent encore à résoudre en ce qui concerne ce Galaxy Fold. Mais en attaquant sa conférence frontalement avec son produit le plus innovant, Samsung s’est assuré d’être sous les feux de la rampe pendant quelques jours. De quoi espérer davantage de détails lors du MWC ? C’est tout ce que l’on peut espérer.